Comment nettoyer son canapé (mais aussi sa chaise rembourrée et son fauteuil en cuir) ?

Sollicités tout au long des journées et des soirées, nos canapés, fauteuils et chaises rembourrées ont la vie dure. Si les salissures sont inévitables, il est toutefois possible d’y remédier. Du nettoyage de compétition aux astuces de grand-mère 100% naturelles, voici notre point de vue sur l’entretien de nos assises en tout genre.

Le sommaire :

  • Avant de nettoyer son canapé !
  • La méthode de nettoyage par injecteur-extracteur
  • Le nettoyage à la vapeur
  • Le nettoyage à l’ammoniaque
  • Le nettoyage à sec
  • Le nettoyage d’un fauteuil en cuir
  • Le nettoyage d’un fauteuil en Alcantara
  • Les secrets de nettoyage de grand-maman
  • Les petites choses à ne pas oublier…

1. Avant de nettoyer son canapé !

La règle numéro une : nettoyer ra-pi-de-ment !!!

Car en plus de s’infiltrer durablement dans les fibres, les odeurs désagréables et tenaces (Tiens, Minou a fait pipi…) s’incrusteront durablement pour parfois rester ad vitam aeternam.

Quel que soit le type de fauteuil, de canapé ou de chaise tachés, veillez à enlever la poussière sur le tissu du siège sans vous servir d’un chiffon mais plutôt en utilisant un aspirateur qui délogera au préalable les poussières.
Protégez autant que faire se peut les pieds et les armatures qui pourraient être attaquées par certains détachants. Pour ça, une feuille plastique enroulant la surface à protéger et tenue par du ruban adhésif, feront parfaitement l’affaire.

Lorsque vous nettoyez, attention de ne pas trop mouiller le tissu. En effet, certains dossiers de fauteuils ou certaines galettes de chaises sont garnis de sangles en toile ou de crin qui pourraient déteindre. On s’appliquera donc à nettoyer en surface le tissu, en effectuant, pour plus de sécurité, un test sur une partie non visible. 

Si vous constatez une perte de tenue, un boulochage ou un changement de couleur, faites appel à un professionnel et orientez-vous vers un nettoyage à sec.

2. La méthode de nettoyage par injecteur-extracteur

En premier lieu, il faut s’équiper d’un injecteur-extracteur pro.
C’est-à-dire, plus banalement, d’un karcher que vous pourrez louer chez un professionnel près de chez vous.
Bien sûr, cela a un coût, mais le résultat est toujours très probant.

Veillez-bien à choisir les bons produits adaptés au surfaces multi-usages (APC) et soyez mesuré quant au dosage pour éviter le trop plein de mousse.
Dans le réservoir, on utilisera toujours une eau chaude ou tiède, afin de ramollir les contaminants et surtout pour optimiser la puissance de nettoyage.
Pour une efficacité maximum, opérez par bandes qui se chevauchent et ainsi ne pas oublier une zone à nettoyer.

Normalement, vous n’aurez pas à utiliser une brosse pour nettoyer votre tissu mais si d’aventure une tache se révèle plus tenace, pulvérisez votre produit nettoyant à l’aide de votre injecteur-extracteur, brosser délicatement la zone de droite à gauche et de haut en bas, puis passer à l’injection-extraction normale.
Soyez patient : en effet le tissu humide n’offrira son nouveau jour nouveau que lorsqu’il sera complètement sec.
Vous jugerez à ce moment-là de l’efficacité de votre action.

Lampadaire ASYMETRIC
Lampe de Table ALFAJARIN
Lampe de table TRIMETRIC
Applique COBEN 2

3. Le nettoyage à la vapeur

Avec un steamer (machine à vapeur) le résultat est aussi très efficace.

Mais contrairement à l’injecteur-extracteur, l’étape d’extraction n’existe pas.
On remplira simplement le réservoir de la machine (sans produit nettoyant), puis il faudra attendre que la machine soit bien chaude pour ensuite pulvériser la vapeur sur les endroits à nettoyer.
On pourra toujours s’équiper d’une brosse à tissu pour enlever les petites salissures plus coriaces.

Un autre avantage de cette méthode : le nettoyage vapeur permet d’éradiquer en grande partie les bactéries.

4. Le nettoyage à l’ammoniaque

Comme nous le disions précédemment, il nous faut limiter la quantité d’eau pour nettoyer la zone touchée, au risque d’abîmer durablement le tissu.

Pour notre nettoyage à l’ammoniaque (avec une éponge ou un linge parfaitement propre), on prendra une belle quantité d’eau tiède + une tasse à café d’ammoniaque + quelques gouttes de liquide vaisselle.

Mélangez le tout dans un cul de poule, puis munissez-vous d’une paire de gants de protection et imbibez votre éponge ou votre linge en nettoyant en surface la tache à éliminer.

Avec un gant humecté d’eau claire, on terminera le rinçage, puis on laissera sécher.

 

5. Le nettoyage à sec

Le nettoyage à sec se réalise avec de la terre de Sommières. 

C’est un produit classique, spécialement conçu pour les tissus des canapés et des fauteuils.

On se munie de gants en caoutchouc.
On saupoudre l’endroit à traiter.
On masse avec délicatesse le tissu pour bien faire pénétrer.
On laisse agir toute une nuit.
On aspire le lendemain le tout.

Et voilà, le tour est joué !

 

6. Le nettoyage d’un fauteuil en Alcantara

Avec ses reflets aux allures de daim, l’Alcantara se retrouve dans beaucoup de créations de fauteuils et de canapés.

La méthode de nettoyage est la même que celle employé pour les canapés, fauteuils et chaises rembourrées (4).

On pourra également employer des cristaux de soude pour éradiquer une tache en mélangeant un peu d’eau chaude à une tasse de cristaux de soude, puis en imbiber un torchon propre pour frotter ensuite l’endroit à nettoyer.
Enfin, on passera un chiffon humecté d’eau claire pour rincer en surface la zone nettoyée.

Bien que cette méthode fonctionne parfaitement, veillez à bien tester le mélange sur une zone non visible. En effet, sur les couleurs chatoyantes, on peut noter parfois une légère décoloration.

7. Les secrets de nettoyage de grand-maman

Dans son panier garni, notre grand-mère a toujours deux ou trois astuces transmises de générations en générations…

Pour un nettoyage en surface d’un tissu… la mousse à raser.
On laisse une belle noix de mousse à raser sur la tache repérée, puis on laissera reposer pendant une bonne heure.
On frottera ensuite avec une éponge humide et on séchera avec une serviette éponge.

Pour une remise à neuf d’un tissu souillé… du vinaigre blanc et du liquide vaisselle. On prépare alors la mixture avec 500 ml de vinaigre blanc, 200 ml d’eau tiède et 2 cuillères à soupe de liquide vaisselle. On se saisit d’une éponge neuve qu’on imbibe de la solution, on frotte en insistant bien sur les taches récalcitrantes et on rince avec un linge imbibé d’eau claire. Après avoir sécher avec un linge propre et sec, on fera sécher à l’air libre.

Côté cuir… de la bière aigre et un blanc d’œuf battu en neige.
Laissez reposer quelques jours une bière dans un saladier pour qu’elle devienne aigre. Mélangez à un blanc d’œuf battu en neige et lisser avec un chiffon propre imbibé du mélange pour ensuite laisser sécher après un essuyage à l’eau claire.

Mais aussi… du lait démaquillant et du vinaigre blanc. Pour cela, munissez-vous d’un coton enroulé et imprégnez-le de lait démaquillant pour ensuite frotter vigoureusement le cuir taché. Verser un peu de vinaigre blanc sur votre linge pour frotter de nouveau le cuir. Après ce nettoyage, prenez un autre linge propre que vous imbiberez de crème hydratante (de préférence confectionnée à partir d’ingrédients naturels) et avec lequel vous frotterez votre cuir avec délicatesse.
Pour parfaire la chose, on lustrera avec un chiffon doux.

Et pour entretenir le cuir de vos assises préférées… le savon glycériné. On prend une bassine d’eau et du savon glycériné (que vous pourrez vous procurer chez votre droguiste préféré) que l’on mélangera doucement, puis on en imprégnera un gant de toilette que l’on essorera. On frottera avec délicatesse, toujours en effectuant des mouvements concentriques, et on fera briller avec un chiffon doux ou mieux, avec une peu de chamois.

8. Les petites choses à ne pas oublier…

Ici, notre liste non-exhaustive (car on sait aussi que vous avez vos trucs) pour ne pas commettre d’impairs, éviter un vieillissement prématuré de vos assises en tissu ou en cuir…

  • Ne placez pas vos meubles à moins de 1,5 m de sources de chaleur actives, telles que radiateurs, poêles, etc.
  • Protéger vos canapés et fauteuils avec un tissu lors de vos absences prolongées.
  • Ne placez pas de plats chauds sur la surface de vos meubles. rembourrés. En cas d’inondation de la surface rembourrée, la zone doit être immédiatement séchée (à moins que le tissu n’ait des propriétés imperméables spéciales), puis séchée.
  • Toujours éviter le contact des meubles en tissu avec des solvants, de l’essence ou de l’alcool.
  • N’utilisez jamais de fer à repasser pour sécher une tache quelconque.
  • Pour éliminer les résidus de savon dans un tissu, aspergez-le d’eau et égouttez-le jusqu’à suppression totale du savon.
  • Utilisez une serviette en papier uniquement pour égoutter et non pour essuyer.
  • Des chiffons en microfibre sont fortement recommandés pour tout nettoyage sérieux
  • Lors d’un nettoyage, pulvériser l’eau sur les surfaces verticales mais ne pas verser l’eau.
  • N’utilisez jamais de brosse.
Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire