Comment Choisir Ses Luminaires ? Conseils Pratiques et Déco

Lumière sur… le luminaire, justement ! Il fait partie des objets du quotidien dont on ne pourrait pas se passer et qu’on a sous le nez en permanence. Pourtant, lorsque vient le moment de choisir une lampe, un abat-jour, un lampadaire (ou même une ampoule : ton chaud ou ton froid ?), ça se corse un peu. Et pour cause ! Vos luminaires remplissent deux fonctions essentielles : objet déco et éclairage. C’est donc toute l’ambiance d’une pièce qui se voit transformée par la simple présence du bon plafonnier, de la bonne applique, et de la bonne ampoule, donc. On ne choisit pas ses luminaires à la légère, voyez-vous ! C’est une question de style, de pièce à éclairer, d’intensité lumineuse, de hauteur sous plafond… Alors, comment bien choisir ses luminaires ? Quelle lumière pour quelle pièce ? On fait le point ! 

 

Au menu de ce programme éclairé : 

  • Quels sont les différents types de luminaires ?
  • Où placer sa suspension design, sa lampe de table ou son lampadaire ?
  • Quelles dimensions pour un lustre suspendu design ou un plafonnier compact ?
  • Comment choisir une lumière qui éclaire bien sans ruiner la déco du salon ?
Luminaire noir placé dans des moulures au plafond, dans un salon

1. Choisir le type de luminaire adapté

Le luminaire adapté, c’est le luminaire design qui vous plaît, nous direz-vous. Et, si son look entre définitivement en ligne de compte, ce n’est toutefois pas la seule chose que vous aurez à considérer avant de craquer ! Commençons par passer en revue sa forme. Quelles sont les différentes options d’éclairage en intérieur ?

Les lampadaires

Ces lampes hautes sur pied que vous pouvez poser où bon vous semble. (Enfin, partout où vous le souhaitez, mais à proximité d’une prise électrique !) Leur gros avantage réside dans le fait qu’ils sont versatiles, pouvant à la fois servir d’éclairage principal (si leur puissance le permet), ou d’éclairage secondaire. Certains offrent un éclairage intérieur puissant, parfois couplé à un variateur. D’autres offrent un halo plus doux, ou orienté. C’est le cas des lampes liseuses, à placer à proximité du canapé ou d”un fauteuil, pour un coin lecture agréable.

Les lampes à poser 

Ce sont les cousines germaines des lampadaires, en version compacte. Vous pouvez les poser sur une table basse, un bureau, une commode ou n’importe quel autre meuble bas. Voire sur une étagère ou au sein d’une bibliothèque ! On adore leur petite taille passe-partout, leur praticité et le fait qu’elles nous suivent jusque dans la chambre : ces  lampes de chevet qui bordent nos nuits en beauté. 

Les appliques 

Elles sont la version murale du luminaire. Vous les fixez directement au mur, à des endroits stratégiques, qui sont souvent des endroits de passage. Mais qui peuvent également être des endroits où la lumière est requise : au-dessus d’un cadre ou d’un tableau, aux abords d’un miroir de salle de bain, etc. 

Les suspensions

Elles sont souvent synonymes de salon. Alors, même si votre suspension design de salon y a toute sa place, elle peut aussi œuvrer à l’éclairage de la salle à manger. La tendance du lustre dans la salle à manger bat d’ailleurs son plein. Mais la suspension est un luminaire qui vit aussi dans la cuisine ou dans les chambres ! 

Les plafonniers

Très proches des suspensions, ils sont directement fixés au plafond : sans fils ou câbles visibles entre plafond et luminaire. Votre plafond est plutôt bas, votre pièce est petite ? Le plafonnier est votre meilleur allié ! 

Je craque pour cette suspension !
Je craque pour ce lustre !
Je craque pour cette suspension !

2. Installer la bonne lampe, dans la bonne pièce

C’est une question d’envergure, de style, mais aussi et surtout d’intensité lumineuse ! Forcément, on n’éclairera pas de la même manière des toilettes, une salle de bain, un petit coin salon ou une cuisine. Alors, pour ne pas commettre d’impair, on opte pour la bonne puissance d’éclairage. 

Quel luminaire pour un salon salle à manger ?

La tendance luminaire de salle à manger est souvent faite du combo « suspension + lampes à poser ». Idéalement, le salon salle à manger sera pourvu de plusieurs points de lumières :

  • Un plafonnier ou une suspension, pour éclairer correctement la table à dîner.
  • Une ou plusieurs lampes à poser sur une table d’appoint, une console, un meuble télé…
  • Un lampadaire dans un coin de la pièce où l’éclairage direct venant du plafond n’est pas nécessaire, ou une liseuse près d’un fauteuil.

Il vous faut à la fois offrir suffisamment de lumière à certains endroits stratégiques (autour de la table notamment), et une lumière tamisée dans les coins plus intimes du salon. Un lustre central peut diffuser assez de lumière dans toute la salle à manger, il ne vous restera plus qu’à y joindre quelques luminaires d’appoint pour compléter. Mais vous pouvez tout à fait préférer un lampadaire puissant pour salle à manger, à placer à côté de la table. 

Quel luminaire en cuisine ?

En cuisine, vous aurez besoin d’un bon éclairage pour bien voir ce qui s’y passe ! Surtout au niveau du plan de travail, car on manie rarement les couteaux dans une lumière tamisée… À vous donc la lumière vive venue de spots, parfois encastrés directement dans les meubles hauts. Ou diffusée depuis une suspension adéquate. Car un éclairage intérieur puissant est de mise dans cette pièce de vie où se préparent les repas. 

Quel luminaire dans une salle de bain ?

Ici aussi, la lumière est plutôt vive. Optez pour un plafonnier central et des appliques à disposer au-dessus du lavabo ou de part et d’autre des miroirs. Pourquoi ? Pour voir bien clairement ce que vous faites lorsque vous vous maquillez, vous rasez ou vous appliquez des crèmes et autres cosmétiques ! 

Et les luminaires extérieurs alors ?

À ne pas négliger non plus, les luminaires extérieurs et l’éclairage de jardin vous servent à vous donner vos points de repère la nuit. Choisissez-les puissants à proximité des portes et de l’entrée d’un garage. Et multipliez-les aux abords de chemin, pour guider le passage. Un éclairage d’appoint, pour faire joli, est aussi possible dans les massifs ou sur la terrasse.

Je craque pour cette lampe !
Je craque pour cette lampe !
Je craque pour cette lampe !

3. Opter pour les bonnes dimensions de lustre ou plafonnier

La dimension

Pas question d’écraser la pièce avec un lustre trop imposant ! Votre suspension est un luminaire qui s’adapte aux dimensions de l’endroit qui l’accueille (et pas l’inverse !). Si la pièce fait moins de 10 m2, la suspension de vos rêves fera moins de 40 cm. Autour de 15 à 20 m2, optez pour un luminaire de 45 à 50 cm d’envergure. Au-delà de 20 m2 : vous avez le champ libre ! Mais ne visez pas en dessous de 60 cm, sans quoi il paraîtrait riquiqui et mal adapté. 

La hauteur

Généralement, la hauteur de votre suspension est réglable. Vous aurez donc un peu de marge pour l’ajuster parfaitement à vos besoins. Faites attention à respecter deux règles de base :

  • Le lustre ne doit pas être trop bas, pour ne pas éblouir et ne pas gêner le passage.
  • Mais il ne doit pas non plus être trop haut, car il éclairait moins précisément et changer ses ampoules ressemblerait à un parcours du combattant ! 

Cela dit, vous pouvez jouer sur sa hauteur : plus il est haut et plus la lumière est diffuse. Plus il est bas et plus son éclairage est centré sur un endroit précis. 

Je craque pour ce lampadaire !
Je craque pour ce lampadaire !
Je craque pour ce lampadaire !

4. Déterminer le design le plus approprié pour éclairer avec style

On l’a dit plus haut, vos luminaires ne servent pas uniquement qu’à vous éclairer à la nuit tombée. De jour, ils restent bien visibles et leur présence change la donne ! Ce sont de vrais objets déco et design, dont le style impacte la pièce. Et, lorsqu’on parle de style, on touche à vos goûts personnels. Sur ce terrain-là, vous êtes les mieux placés pour déterminer quels luminaires sont faits pour vous. Pour rehausser votre intérieur. Vous faire vibrer. 

Besoin d’idée pour un luminaire de salon ? Sachez qu’un luminaire aux lignes franches et un brin graphiques ira à merveille dans un environnement moderne, un style contemporain. Les suspensions en bois, en matériaux naturels et aux tons clairs se fondront dans un décor scandinave et minimaliste. Tout comme les lampadaires aux pieds évasés en bois clair. À l’inverse, le métal et les ampoules à filaments apparents iront à merveille dans une pièce au style industriel

Le verre, le rotin, les plumes, le cristal, les voilages, le bois flotté, le cuivre… On ne va pas se lancer dans une liste exhaustive, car les possibilités sont quasi infinies ! Alors, fiez-vous à vos envies, et osez ! 

Je craque pour cette applique !
Je craque pour cette applique !
Je craque pour cette applique !

On n’allait pas vous parler de luminaires sans vous parler déclairage indirect, car c’est aussi un de leurs enjeux ! Apporter un peu de douceur au sein des pièces et contrebalancer la lumière vive (criarde ?) de certaines ampoules. Grâce aux différents types de luminaires proposés sur le marché de la déco d’intérieur, vous pouvez créer l’ambiance que vous désirez dans telle ou telle pièce. Vous trouverez toute l’inspiration nécessaire parmi les luminaires ReCollection ! 

Alors, à vos lampes, prêts ? Partez !

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Pinterest
Partager sur WhatsApp

Un commentaire

  1. Un éclairage bien choisi peut métamorphoser un intérieur, et votre article apporte des conseils pratiques et inspirants pour illuminer nos espaces avec style ! Les astuces pour chaque type de luminaire et les idées par pièce sont vraiment utiles. Merci pour ces conseils lumineux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire